La vraie beauté et nos enfants

Comment élever ses enfants dans un monde où la beauté a mal tourné?

Les mamans ont peut-être l’impression qu’une vision déformée de la beauté s’est élevée, telle une vague menaçante qui viendrait s’écraser sur leurs têtes juste au moment où elles trempent leurs pieds de maman.

La pression exercée sur les jeunes filles pour se conformer à un idéal de beauté physique est nettement plus intense aujourd’hui qu’il y a une génération de cela. La voix charmeuse de la femme séduisante est devenue bien plus forte et plus attirante auprès des jeunes hommes qu’auparavant.

Les mamans pourraient se sentir impuissantes devant ce tsunami culturel. De faux messages sur la beauté saturent la musique et les films, envahissent les écrans de télé et les t-shirts graphiques et transpirent à travers les murmures et les mises à jour de profil des enfants rentrant de l’école.

Alors, comment élever nos filles au-dessus de cette marée montante de messages destructeurs sur la beauté de notre culture ? Comment pouvons-nous espérer sauver nos fils de la tentation de chercher un faux idéal de la beauté physique ?

Que les mamans prennent courage ! Nous nous sentons certes impuissantes, mais Dieu a promis de nous aider : « Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, je viens à ton secours » (Esaïe 41 :10).

La beauté de la grâce qui a submergé nos cœurs à travers l’évangile de Jésus Christ n’a rien perdu de sa puissance. Notre sauveur peut accomplir pour nos enfants ce qu’il a accompli pour nous. La grâce rend la vraie beauté irrésistible. Nous prions donc avec l’espoir que Dieu ouvre les yeux du cœur de nos enfants à l’éblouissante beauté de Jésus Christ.

Cependant, nos prières de parents, comme nous le savons, sont sensées être suivies d’actions fidèles. Quelles stratégies bibliques pouvons-nous utiliser pour amener nos enfants, de manière appropriée à leur âge, à comprendre et percevoir la vraie beauté ?

Voici quelques suggestions qui, lorsqu’elles sont placées dans le cadre solide de l’éducation biblique, peuvent nous aider à former nos enfants à reconnaitre, célébrer et rechercher la vraie beauté.

Montrons la vraie beauté à nos enfants

L’exemple est essentiel. Nous ne devons pas nous contenter de pointer la vraie beauté du doigt comme un sommet de montagne lointain; nous devons toujours être un modèle dynamique de la vraie beauté pour nos enfants. Humainement parlant, nulle autre ne peut faire une impression plus profonde sur ses enfants qu’une maman vraiment belle. Et pourtant nous sous-estimons souvent l’impact de notre exemple.

Posez-vous la question : Qu’est-ce que j’enseigne à mes enfants sur la beauté à travers mes actes, mes paroles, mes priorités et ma vie ?

Hélas, nos enfants absorberont notre égocentricité; ils suivront notre vanité avec vanité. Si nous sommes obsédées par ce que les autres pensent de notre look, nos filles retiendront que le nombrilisme est le chemin vers l’épanouissement. Si nous consacrons un temps fou et de l’argent sans compter sur notre apparence, nous enseignons nos fils à valoriser la beauté physique avant tout.

Mais si nous passons notre temps à admirer la beauté de Dieu, à le rechercher dans son temple (Ps 27 :4), nous apprendrons à nos filles comment trouver la vraie joie et la satisfaction. Si nous nous consacrons au service des autres, nous encouragerons nos fils à aimer et respecter les gens et à rechercher une épouse qui craint le Seigneur.

Oh, direz-vous, je ne suis pas à la hauteur. Oui, tout comme nous toutes. C’est une raison de se repentir et non de se résigner. L’évangile nous offre le pardon pour nos manquements et rend possible le changement véritable et durable. Aucune de nous ne sera jamais un exemple parfait de la vraie beauté pour nos enfants, mais si nous grandissons dans la vraie beauté, nous laisserons une belle empreinte dans la vie de nos enfants.

Parlons de la vraie beauté à nos enfants

Dieu utilise des mots pour nous parler de la beauté et nous devons utiliser des mots pour parler de la beauté à nos enfants (Deut. 6 :6-9 ; Proverbes 31 ; Eph. 6 :1-4).

Nous devons tout d’abord parler de la beauté de Dieu à nos enfants. Utilisons des mots simples pour leur parler de la beauté et du caractère de Dieu. On peut apprendre, même à un tout jeune enfant, à connaitre la beauté de la souveraineté de Dieu sur les planètes, les saisons et les mers, sa sagesse lorsqu’il dirige notre vie et sa bonté à travers les bénédictions que nous recevons chaque jour.

Il est bien plus important de dire à nos filles à quel point Dieu est beau que de leur dire qu’elles sont jolies. Il est certain qu’on peut contribuer à neutraliser les messages dégradants sur la femme de notre culture par l’enseignement biblique sur la dignité et la beauté de tout être humain, créé à l’image de Dieu, mais nous voulons surtout que l’attention de nos filles soit tournée vers la beauté de Dieu.

En fait, accorder trop d’importance à l’aspect extérieur de nos filles – aussi constructif que ce soit – peut renforcer leurs tendances pécheresses à la vanité et à l’égocentrisme. Bien plus que l’assurance ou la sécurité dans leur propre beauté, nous voulons que nos filles soient captivées par la beauté de Dieu. Quand elles seront captivées par l’évangile, elles trouveront la liberté et l’assurance qui transcendent toute insécurité.

Deuxièmement, nous devons parler de la vraie beauté qui plaît à Dieu à nos enfants : c’est la beauté cachée du cœur (1 Pierre 3: 3-6). Disons-leur à quel point il est important de faire confiance à Dieu et d’accomplir de bonnes œuvres. Et montrons-leur des exemples de la vraie beauté. Mettons-nous à la recherche de la vraie beauté ! Enseignons-leur à devenir des observatrices passionnées de la vraie beauté dans la bible, dans la littérature et chez les femmes pieuses qu’elles connaissent. En parlant souvent de la vraie beauté, nous façonnerons les aspirations de nos filles et les avis de nos fils sur la beauté.

Nous pouvons catéchiser nos enfants sur la beauté de Dieu et sur la beauté qui le réjouit. Par exemple :

Q. Qu’est-ce qu’est la vraie beauté ?
R. Admirer et refléter la beauté de Dieu
Q. Selon les Ecritures, comment les femmes doivent-elles refléter la beauté de Dieu ?
A. En ayant un esprit doux et paisible (1 Pierre 3 :3-6)
Q. Que signifie avoir un esprit doux et paisible ?
A. C’est faire confiance à Dieu quand la vie est rude (1 Pierre 3 :3-6)
Q. De quelle autre façon peut-on devenir belle ?
A. En accomplissant de bonnes œuvres pour la gloire de Dieu (1 Tim. 2 :9-10)
Q. A quelles femmes devrions-nous désirer ressembler ?
A. Les saintes femmes qui ont mis leur espoir en Dieu (1 Pierre 3 :3-6)
Q. Quel genre de femme un homme devrait-il désirer épouser ?
A. Une femme qui craint le Seigneur (Prov. 31 :30)

Troisièmement, enseignons à nos enfants à reconnaitre les contrefaçons de la beauté: le charme et la beauté extérieure qui sont fugaces et décevants (Prov. 31 :30). Nos enfants ont désespérément besoin de discernement. Nous devons leur apprendre à identifier les messages de fausse beauté qui les assaillent à chaque instant dans le monde. Cela veut dire que, de manière appropriée à leur âge, nous commençons à leur dire que le manque de modestie ou la vanité qu’ils remarquent ou rencontrent autour d’eux, n’ont rien d’attirant. Nos paroles devraient contrebalancer les messages trompeurs de notre culture sur la beauté physique et diminuer leur impact.

Enfin, il y a des choses qu’il vaut mieux ne pas faire, comme entrainer nos enfants dans un dialogue négatif sur notre apparence. Les questions telles que: « Penses-tu que maman a l’air grosse dans cette robe ? ». « Maman aimerait bien être aussi jeune et jolie que toi ! » ne pourront que façonner de manière impie leurs croyances en formation sur la beauté. Faire des commentaires sur les autres, du genre : « T’as vu ce qu’elle portait ? ». « Cette fille devrait vraiment perdre du poids » ne sont pas seulement méchants mais apprennent à nos enfants à juger les autres sur base de leur apparence extérieure.

Nous devons non seulement veiller à la manière dont nous parlons de la beauté à nos enfants, mais aussi à la manière dont nous parlons devant eux, même lorsque nous pensons qu’ils ne font pas attention. Les petits enfants ont de grandes oreilles. Nos conversations avec nos maris ou une copine ou nos marmonnements à nous-mêmes qui communiquent un message non-biblique sur la beauté peuvent tous créer une impression énorme chez nos enfants.

De même, nous ne rendons pas service à nos filles lorsque nous faisons des allusions subtiles (qui ne sont jamais aussi subtiles qu’on le pense) sur leur apparence. Si nous remarquons que notre fille doit changer ses habitudes alimentaires ou faire plus attention à son apparence d’une manière « qui glorifie Dieu davantage », nous pouvons lui offrir de l’aide pratique sur son régime ou lui montrer gentiment comment les Ecritures devraient influer sur sa recherche de la beauté. Le harcèlement et la critique ne produiront que le découragement ou du ressentiment.

En revanche, lorsque nos filles grandissent, si nous avouons humblement et en fonction de leur âge, nos propres luttes par rapport à la beauté, cela pourrait grandement les aider à progresser dans leur propre recherche de la vraie beauté. Lorsque nous aidons nos filles à voir comment nous cherchons à vivre la vérité de Dieu, nous pouvons leur inculquer le discernement et la conviction dont elles ont besoin.

Préservons nos enfants pour la vraie beauté

En plus de leur parler de la vraie beauté, nous devons protéger nos enfants de l’influence des faux messages faux et destructeurs de notre culture sur la beauté.

Extrait de: Carolyn Mahaney and Nicole Whitacre. « True Beauty. »

Naomi Pilgrem