Accueil  |  Plan du site  |  Publications  |  Présentation  |  Contact  |  Liens

 

Accueil > Méditer > Pensée

Au lieu d’adorer le Dieu immortel et glorieux, ils adorent des idoles.

Romains 1.23


Nous sommes tous des adorateurs !
 

Le péché n’éteint pas l’adoration : il la dévie. Elle devient idolâtrie. Cela est possible même au pied du Sinaï ! On dresse un veau d’or et le culte qui se mourait d’ennui subit de plein fouet le choc électrique d’une adoration enthousiasmante. Dès que l’adoration est déviée vers un objet ou une personne visible ou invisible, elle devient frénétique et orgiaque. Il n’est pas rare que l’on devient ce qu’on adore. Dieu, qui sait cela, nous met donc en garde contre toute idolâtrie. Il veut que nous devenions comme lui.

Nous sommes tous des adorateurs. C’est dans nos gènes. Quand on se détourne du Dieu de la Bible, le triple abandon dont parle Paul dans ce chapitre suivra. L’adoration devient idolâtrie et celle-ci devient tôt ou tard folie meurtrière et suicidaire, que ce soit dans la vie personnelle ou dans toute une société. Nous sommes les témoins de cela dans notre monde.

Adorer, c’est se détourner de soi pour que Dieu devienne notre tout. Cela demande le sacrifice de nous-mêmes. Est-ce cher payer ? Ou est-ce de toute façon ce qu’on devra payer ? Car l’idolâtrie coûte cher. Les démons qui se cachent derrière nos idoles sont voraces d’âmes humaines. Il n’y a ni neutralité spirituelle ni culte sans sacrifice. Et si, à long terme, adorer Dieu était moins cher que ne pas l’adorer ?

 

                                                                                              Egbert Egberts

 


Texte biblique proposé pour accompagner cette courte méditation :
Romains 1.18-25 : (version Semeur)

Du haut du ciel, Dieu manifeste sa colère contre les hommes qui ne l’honorent pas et ne respectent pas sa volonté. Ils étouffent ainsi malhonnêtement la vérité. En effet, ce qu’on peut connaître de Dieu est clair pour eux, Dieu lui-même le leur ayant fait connaître. Car, depuis la création du monde, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient dans ses œuvres quand on y réfléchit. Ils n’ont donc aucune excuse, car alors qu’ils connaissent Dieu, ils ont refusé de lui rendre l’honneur que l’on doit à Dieu et de lui exprimer leur reconnaissance. Ils se sont égarés dans des raisonnements absurdes et leur pensée dépourvue d’intelligence s’est trouvée obscurcie. Ils se prétendent intelligents, mais ils sont devenus fous.

Ainsi, au lieu d’adorer le Dieu immortel et glorieux, ils adorent des idoles, images d’hommes mortels, d’oiseaux, de quadrupèdes ou de reptiles. C’est pourquoi Dieu les a abandonnés aux passions de leur cœur qui les portent à des pratiques dégradantes, de sorte qu’ils ont avili leur propre corps. Oui, ils ont délibérément échangé la vérité concernant Dieu contre le mensonge, ils ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, lui qui est loué éternellement. Amen !

 

 

 

 

Pour télécharger la Bible avec un logiciel de recherche, vous pouvez aller sur le site suivant (le programme est gratuit) : http://www.123-bible.com/index.htm.
Vous pouvez trouver d’autres méditations, une par jour, sur le site suivant :
http://www.vivreaujourdhui.com/
Vous trouverez les archives des pensées 
à cet endroit et celles de la deuxième série ici et celles de la troisième série ici. Celles de la quatrième série sont ici. Celles de la série actuelle se trouvent ici.
Les archives des pensées sur les 39 livres de l’Ancien Testament
sont ici.
Les archives des pensées des 27 livres du Nouveau Testament
sont ici.

 


Il n’est pas fou celui qui perd ce qu’il ne peut garder, afin de gagner ce qu’il ne peut perdre. (Jim Elliot)