Accueil  |  Plan du site  |  Publications  |  Présentation  |  Contact  |  Liens

 

Accueil > Méditer > Pensée

Qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème en abondance moissonnera en abondance.

2Corinthiens 9.6


Quel destin nous créons-nous ?
 

Malheur à nous si nous utilisons ce texte pour manipuler les chrétiens ! Notre idolâtrie ne resterait pas impunie. Cependant, malheur à nous tout autant si nous ne savons plus écouter cette vérité !

Paul rappelle la loi immuable des semailles : Nous donnons de notre récolte et Dieu nous donne de la semence, :10. Un cycle spirituel s’enclenche ainsi : on reçoit l’abondance (toute grâce), on a suffisance, on donne abondance. Dans notre monde matérialiste, il est facile de l’oublier et tentant de l’abandonner. Mais c’est au prix de notre bonheur, et cela pourrait bien influer sur notre destin !

Où cela nous mène-t-il ? A devenir riche dans un nouveau but, v. 11. Un nouvel équilibre se crée ainsi entre les chrétiens du monde entier. Un engagement local en vue d’une Eglise globale. Argent, prière, louange et amour expriment cela. Un jour nous sera révélé ce que notre argent et leurs prières ont rendu possible. Un jour nous serons là et Dieu nous reconnaîtra pour les disciples de son Fils; ce Dieu qui a ordonné que mon argent contribue à son œuvre.

Serons-nous des semeurs de mauvaise grâce ? Le livre des Proverbes rappelle : Celui qui répand la bénédiction sera dans l’abondance, et celui qui arrose sera lui-même arrosé (11.25). Voudrions-nous devenir des chrétiens desséchés ?

 

 

                                                                                                 Egbert Egberts

 


Texte biblique proposé pour accompagner cette courte méditation :
2Corinthiens 9 : (version Semeur)

Quant au secours même destiné à ceux qui, en Judée, appartiennent à Dieu, il est superflu de vous en écrire davantage. Je connais vos bonnes dispositions à ce sujet. J’ai même exprimé ma fierté à votre égard aux Macédoniens, en leur disant : “En Achaïe, ils sont prêts à donner depuis l’an dernier.” Votre zèle a motivé la plupart d’entre eux. Toutefois, j’envoie nos frères pour que mes éloges à votre sujet ne soient pas démentis sur ce point, et que réellement vous soyez prêts, comme je l’ai annoncé. Autrement, si les Macédoniens m’accompagnaient et ne vous trouvaient pas prêts, ma belle assurance tournerait à ma confusion pour ne pas dire à la vôtre. J’ai donc jugé nécessaire d’inviter ces frères à me devancer chez vous pour organiser par avance cette collecte que vous avez promise. Ainsi, elle sera prête à mon arrivée et sera l’expression d’un don libre et généreux, et non pénible et forcé.

Rappelez-vous : Semence parcimonieuse, maigre récolte. Semence généreuse, moisson abondante. Que chacun donne ce qu’il aura décidé en son cœur, sans regret ni contrainte, car Dieu aime celui qui donne avec joie. Il a aussi le pouvoir de vous combler de toutes sortes de bienfaits : ainsi vous aurez, en tout temps et en toutes choses, tout ce dont vous avez besoin, et il vous en restera encore du superflu pour toutes sortes d’œuvres bonnes, ainsi qu’il est écrit : On le voit donner largement aux indigents. Il demeure pour toujours approuvé par Dieu.

Celui qui fournit la semence au semeur et lui donne le pain dont il se nourrit vous donnera aussi, avec largesse, toute la semence nécessaire et fera croître les fruits de votre générosité. Ainsi vous deviendrez riches de tous les biens et vous pourrez donner largement, ce qui suscitera, chez ceux auxquels nous distribuerons vos dons, de nombreuses prières de reconnaissance envers Dieu. En effet, le service de cette collecte a pour objet non seulement de pourvoir aux besoins de ceux qui appartiennent à Dieu, mais encore de faire abonder des prières de reconnaissance envers Dieu. Par ce service, vous allez démontrer la réalité de votre engagement. Aussi ces chrétiens loueront-ils Dieu pour l’obéissance par laquelle s’exprime votre foi en la Bonne Nouvelle du Christ. Ils le loueront aussi pour la largesse avec laquelle vous partagez vos biens avec eux et avec tous. Ils prieront pour vous, traduisant ainsi l’affection qu’ils vous portent, à cause de la grâce surabondante que Dieu vous a accordée. Béni soit Dieu pour son don incomparable !

 

 

 

 

Pour télécharger la Bible avec un logiciel de recherche, vous pouvez aller sur le site suivant (le programme est gratuit) : http://www.123-bible.com/index.htm.
Vous pouvez trouver d’autres méditations, une par jour, sur le site suivant :
http://www.vivreaujourdhui.com/
Vous trouverez les archives des pensées 
à cet endroit et celles de la deuxième série ici et celles de la troisième série ici. Celles de la quatrième série sont ici.
Les archives des pensées sur les 39 livres de l’Ancien Testament
sont ici.
Les archives des pensées des 27 livres du Nouveau Testament
sont ici.

 


Il n’est pas fou celui qui perd ce qu’il ne peut garder, afin de gagner ce qu’il ne peut perdre. (Jim Elliot)