Accueil  |  Plan du site  |  Publications  |  Présentation  |  Contact  |  Liens

 

Accueil > Méditer > Pensée

40 ans plus tard, un Ange lui apparut … dans la flamme d’un buisson en feu.

Actes 7.30


Un sauveur vous est envoyé

 

Noël, Dieu accomplit l’antique promesse. (1) Comme en Egypte au temps de Moïse.

A l’heure de Dieu, l’homme de Dieu se trouve à la montagne de Dieu. Homme de Dieu ? N’est-ce pas terriblement prétentieux ? Il est si réticent, Moïse. Après 40 ans passés à l’école de Dieu, il a perdu toute envie de jouer les sauveurs. Ses arguments pour échapper à son appel sont encore les mêmes aujourd’hui : Je ne suis plus intéressé; ça ne tient pas debout, je ne te connais même pas; ça ne peut pas marcher, on ne me croira pas; tu as choisi la mauvaise personne.

Pourquoi Dieu agit-il ainsi ? Quel gaspillage de temps ! Mais sans ce long écolage, Moïse serait devenu une idole. Et cela, Dieu le refuse : Moi, je suis l’Eternel, tel est mon nom. Et je ne donnerai ma gloire à aucun autre. Je ne livrerai pas mon honneur aux idoles, Es 42.8. En ces temps où l’idolâtrie remplit le monde et, même, les églises, nous avons besoin d’entendre cela à nouveau. Dieu n’a apparemment pas de place pour des ‘self-made’ Moïse que pourront idolâtrer les chrétiens en mal de divertissement.

Un buisson secrempli du feu de Dieu, voilà ce que Dieu cherche. A l’heure de Dieu et à la montagne de Dieu l’homme de Dieu est rempli du feu de Dieu. Dieu cherche un buisson sec pour que la gloire lui revienne. Nous résistons à cela. Nous voulons briller, et non brûler.

Le feu de Dieu, c’est quoi ? L’enthousiasme ? L’émotion ? C’est le feu de sa présence sainte, qui brûle en nous ce qu’il ne peut utiliser. Ce n’est pas très populaire. Un arbre de noël semble bien préférable à un buisson sec.

Egbert Egberts 

 

(1) Non, je ne suis pas devenu un peu bizarre. Je sais très bien que ce n'est pas Noël en juin. Encore que la date de la naissance de Jésus ne correspond certainement pas à la nuit du 24 au 25 décembre.

 


Texte biblique proposé pour accompagner cette courte méditation :
Exode 3.1-14 : (version Semeur)

Moïse faisait paître les brebis de son beau-père Jéthro, prêtre de Madian. Il mena son troupeau au-delà du désert et parvint jusqu’à Horeb, la montagne de Dieu.  L’ange de l’Eternel lui apparut dans une flamme au milieu d’un buisson : Moïse aperçut un buisson qui était tout embrasé et qui, pourtant, ne se consumait pas. Il se dit alors : Je vais faire un détour pour aller regarder ce phénomène extraordinaire et voir pourquoi le buisson ne se consume pas. L’Eternel vit que Moïse faisait un détour pour aller voir et il l’appela du milieu du buisson : Moïse, Moïse ! Je suis là, répondit Moïse. Dieu lui dit : N’approche pas d’ici, enlève tes sandales, car le lieu où tu te tiens est un lieu sacré. Puis il ajouta : Je suis le Dieu de tes ancêtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. Alors Moïse se couvrit le visage car il avait peur de regarder Dieu.

L’Eternel reprit : J’ai vu la détresse de mon peuple en Egypte et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs. Oui, je sais ce qu’il souffre. C’est pourquoi je suis venu pour le délivrer des Egyptiens, pour le faire sortir d’Egypte et le conduire vers un bon et vaste pays, un pays ruisselant de lait et de miel; c’est celui qu’habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Yebousiens. A présent, les cris des Israélites sont parvenus jusqu’à moi et j’ai vu à quel point les Egyptiens les oppriment. Va donc maintenant :je t’envoie vers le pharaon, pour que tu fasses sortir d’Egypte les Israélites, mon peuple.

Moïse dit à Dieu : Qui suis-je, moi, pour aller trouver le pharaon et pour faire sortir les Israélites d’Egypte ? Je serai avec toi, lui répondit Dieu. Et voici le signe auquel on reconnaîtra que c’est moi qui t’ai envoyé : quand tu auras fait sortir le peuple hors d’Egypte, vous m’adorerez sur cette montagne-ci.

Moïse reprit : J’irai donc trouver les Israélites et je leur dirai : “Le Dieu de vos ancêtres m’a envoyé vers vous.” Mais s’ils me demandent : “Quel est son nom ?” que leur répondrai-je ? Alors Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui est. Puis il ajouta : Voici ce que tu diras aux Israélites : “Je suis” m’a envoyé vers vous.

 

 

 

Pour télécharger la Bible avec un logiciel de recherche, vous pouvez aller sur le site suivant (le programme est gratuit) : http://www.123-bible.com/index.htm.
Vous pouvez trouver d’autres méditations, une par jour, sur le site suivant :
http://www.vivreaujourdhui.com/
Vous trouverez les archives des pensées 
à cet endroit et celles de la deuxième série ici et celles de la troisième série ici. Les archives de la série actuelle, la quatrième, sont ici.
Les archives des pensées sur les 39 livres de l’Ancien Testament
sont ici.
Les archives des pensées des 27 livres du Nouveau Testament
sont ici
.

 


Il n’est pas fou celui qui perd ce qu’il ne peut garder, afin de gagner ce qu’il ne peut perdre. (Jim Elliot)