Accueil  |  Plan du site  |  Publications  |  Présentation  |  Contact  |  Liens

 

Accueil > Méditer > Pensée

Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut qu’auparavant ...

2Thessaloniciens 2.3


Rester lucide
 

Aujourd’hui, il y a un double danger : une curiosité insatiable pour connaître l’avenir et une apathie étrange devant l’avenir. Les uns veulent tout savoir et sautent sur toute “révélation”, les autres ne veulent rien savoir jusqu’à ignorer ce qui est pourtant révélé.

L’apôtre est très sobre dans ce qu’il écrit ici. Avant notre rassemblement auprès de Jésus – il en avait parlé dans sa première lettre (4.13-18) – il y a deux choses qui doivent arriver : un grand rejet et une grande rébellion.

L’apostasie se dessine devant nos yeux. En l’espace d’une génération, la foi chrétienne a été balayée de notre monde occidental. Mais ce n’est pas encore assez. Il fallait encore détruire toute racine de la foi et construire un monde sans Dieu et sans valeurs judéo-chrétiennes, un monde où l’homme est remodelé à l’image du néant.

Cela prépare la prise du pouvoir du grand rebelle qui doit venir, l’homme sans loi, la bête, l’homme sans Dieu qui se fait dieu. Quelque chose le retient encore. Quoi ? Paul est tellement sobre que nous l’ignorons. Mais il paraîtra avec un pouvoir dont Hitler et Staline ont montré les contours. Tous le suivront. Mais le refus de la vérité et la foi au mensonge auront un prix affreux.

Sommes-nous impuissants devant tout cela ? Loin de là. Nous ne sommes pas pris de court car nous savons. Nous avons rejoint la résistance.

 

 

                                                                                              Egbert Egberts

 


Texte biblique proposé pour accompagner cette courte méditation :
2Thessaloniciens 2 : (version Semeur)

Au sujet de la venue de notre Seigneur Jésus-Christ et de notre rassemblement auprès de lui, nous vous le demandons, frères : ne vous laissez pas si facilement ébranler dans votre bon sens, ni troubler par une révélation, un message ou une lettre qu’on nous attribuerait, et qui prétendrait que le jour du Seigneur serait déjà là. Que personne ne vous égare d’aucune façon. Car ce jour n’arrivera pas avant qu’éclate le grand Rejet de Dieu, et qu’apparaisse l’homme de la révolte qui est destiné à la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de dieu, et de tout ce qui est l’objet d’une vénération religieuse. Il ira jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu en se proclamant lui-même dieu. Je vous disais déjà cela lorsque j’étais encore chez vous : ne vous en souvenez-vous pas ? Vous savez ce qui le retient pour l’instant afin qu’il ne paraisse que lorsque son heure sera venue. Car la puissance mystérieuse de la révolte contre Dieu est déjà à l’œuvre ; mais il suffira que celui qui le retient jusqu’à présent soit écarté pour qu’alors paraisse l’homme de la révolte. Le Seigneur Jésus le fera périr par le souffle de sa bouche, et le réduira à l’impuissance au moment même de sa venue.

L’apparition de cet homme se fera grâce à la puissance de Satan, avec toutes sortes d’actes extraordinaires, de miracles et de prodiges trompeurs. Il usera de toutes les formes du mal pour tromper ceux qui se perdent, parce qu’ils sont restés fermés à l’amour de la vérité qui les aurait sauvés. Voilà pourquoi Dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge. Il agit ainsi pour que soient condamnés tous ceux qui n’auront pas cru à la vérité et qui auront pris plaisir au mal.

Mais nous, nous devons sans cesse remercier Dieu à votre sujet, frères, vous que le Seigneur aime. En effet, Dieu vous a choisis pour que vous soyez les premiers à être sauvés par l’action de l’Esprit qui vous a purifiés et par le moyen de votre foi en la vérité. C’est à cela que Dieu vous a appelés par la Bonne Nouvelle que nous vous avons annoncée, Dieu vous a appelés, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ. Demeurez donc fermes, frères, et attachez-vous aux enseignements que nous vous avons transmis, soit de vive voix, soit par nos lettres. Notre Seigneur Jésus-Christ lui-même, et Dieu, notre Père, nous ont témoigné tant d’amour, et, par grâce, nous ont donné une source éternelle de réconfort et une bonne espérance. Qu’ils vous remplissent de courage et vous accordent la force de pratiquer toujours le bien, en actes et en paroles.

 

 

 

 

Pour télécharger la Bible avec un logiciel de recherche, vous pouvez aller sur le site suivant (le programme est gratuit) : http://www.123-bible.com/index.htm.
Vous pouvez trouver d’autres méditations, une par jour, sur le site suivant :
http://www.vivreaujourdhui.com/
Vous trouverez les archives des pensées 
à cet endroit et celles de la deuxième série ici et celles de la troisième série ici. Celles de la quatrième série sont ici. Celles de la série actuelle se trouvent ici.
Les archives des pensées sur les 39 livres de l’Ancien Testament
sont ici.
Les archives des pensées des 27 livres du Nouveau Testament
sont ici.

 


Il n’est pas fou celui qui perd ce qu’il ne peut garder, afin de gagner ce qu’il ne peut perdre. (Jim Elliot)